Spectrographe SEPSA
Slit Eyepiece Projection Star Analyser


L'utilisation du Star Analyser sur des objets ayant un diamètre apparent ne permet pas d'obtenir un spectre de raies discrètes.
Il est cependant possible d'y remédier en adaptant une fente à l'entrée du spectrographe. Robin Leadbeater a déja testé ce système. Le schéma optique est le suivant:


Ci dessous le montage avec un raccord photo à tirage variable pratique pour la mise au point du système:

L'occulaire utilisé possède une distance focale de 30mm. Le SA est maintenu dans le raccord à l'aide d'un cynlindre en PVC au diamètre adhoc. La fente est quand à elle également maintenue avec des raccords + enroulement de scotch pour arriver au bon diamètre. De toute façon un système de fente réglable est à l'étude car ce n'est pas facile de mettre l'étoile dans la fente avec ce système.

Ci dessous le spectrographe acouplé au télescope:

La première lumière vue par ce spectrographe a été du néon:


Après étalonnage à l'aide de Vspec la dispersion inverse est de l'ordre de 12A/pix:

Cette dispersion inverse n'est pas meilleure que si on utilise le SA tout seul. Ici l'avantage est d'obtenir des raies sur un objet étendu. De plus il permet d'isoler le sujet d'étude dans la fente et s'affranchir ainsi d'artéfact visible sur le spectre de l'étoile (exemple ici). Le fond du ciel s'en trouve également ammélioré.

L'étape suivante consiste à faire un essai sur une étoile brillante (Altair). On notera la mauvaise focalisation volontaire (spectre large en hauteur) de façon à etre sur qu'une partie du flux de l'étoile passe par la fente...

Spectre brut d'altair (pose de 4s)

Ci dessous le spectre traité avec IRIS et Vspec:

L'essai est donc concluant. Il reste à mettre en place un système d'autoguidage et l'utilisation d'une fente réglable. Cette dernière me semble indispensable pour l'étude d'objets de plus faible magnitude.

D'autres cibles:


Ou encore M57


Ou bien M42


Page précédente